Recherche

#tech #startups #inspiration


Blog

Publié le février 10th, 2015 | par mika

2

Combattre la fragmentation de Windows par l’abonnement

anneauWindows8016154

Cette année, Microsot a annoncé qu’il fournirait gratuitement windows 10 aux détenteurs de windows Seven et windows 8 si la demande était effectuée cette année.

Redmond souffre en effet de la fragmentation actuelle: certains ont choisi de garder windows XP malgré la fin du support ainsi que les diverses mises en garde de sécurité publiée dans la presse.
D’autres on choisir de migrer vers Windows Seven plutôt que Windows 8, trouvant la nouvelle version trop déroutante et contre productive.
En effet le dernier système sorti ne semble pas avoir séduit ni le grand public ni les professionnels : son approche trop différente a même réussi à créer des différents parmi les clients de la marque: on a pu voir s’affronter sur divers forums les pro windows 8 reproché aux autres de se focaliser sur un menu démarrer qui ne servait à rien ou d’être réfractaire au changement.

Cette fragmentation pourrait disparaître si Microsoft réussi son essai: en proposant aux utilisateurs de Windows Seven et Windows 8 de migrer gratuitement vers W10, la firme souhaite obtenir ainsi un parc plus homogène.

Pourquoi combattre cette fragmentation ?

Microsoft, à travers chaque nouvelle version de son système met à disposition de nouveaux outils pour les développeurs afin de proposer une expérience toujours plus agréable à ses clients. Mais cette expérience ne peut être enrichi si les éditeurs ne migre pas leur applications vers cette nouvelle plateforme.

Les éditeurs, ont pour objectif de développer pour le plus grand nombre, ici : Windows Seven (et non W8), ils sont donc un peu “frustrés” de ne pas pouvoir utiliser les dernières avancées mises en avant lors des différents événements Microsoft.
Ils souhaitent donc, comme Microsoft un parc plus homogène pour développer seulement sur une plateforme, de préférence la dernière.

Du point de vue des clients, cette fragmentation nuit à notre expérience: on se retrouve avec des applications conçu pour windows 8 (comme le dernier iTunes) ne s’intégrant pas visuellement avec notre Windows Seven, ou des applications non migré ne s’accordant pas avec notre expérience windows 8 ou n’utilisant pas les dernières fonctionnalités..

Cette fragmentation nuit donc à tout le monde, comment la réduire ?

Pourquoi ne pas envisager un système d’exploitation par abonnement ?

Aujourd’hui, notre mode de consommation fonctionne de plus en plus par abonnement: de notre forfait téléphone/internet, à notre voiture/vélo, antivirus en passant par la musique, les séries, ou encore la sauvegarde de nos données sur le cloud, nous avons l’habitude de payer régulièrement pour bénéficier d’un service.
Ces dernières années, Microsoft et Adobe l’ont bien compris, ils proposent tous deux des solutions d’abonnement à leur produits phare: Adobe creative Cloud d’un coté, Office 365 de l’autre.
Ces offres permettent de bénéficier de la dernière version du produit en permanence, elle aide les éditeurs à limiter la fragmentation et aux clients de bénéficier des évolutions de façon transparente. Les clients ont le choix entre la version « boite » actuelle, ou ce modèle par abonnement, et les derniers chiffres publiés concernant Office 356 vont dans ce sens.

Une telle solution permettrait d’un coté à Microsoft de limiter cette fragmentation mais également de limiter le piratage de son produit phare.

 

Qu’en pensez-vous ? Utilisez vous beaucoup de produits par abonnement ? Seriez-vous prêt à souscrire à un système d’exploitation par abonnement ?


Parlez aux auteurs

mika


  • Honnêtement, la seule bonne option serait un Copyleft, et Open source. De telle manière que l’OS soit « ouvert », que les « failles » volontaires ou non, soient facilement comblées, et les enrichissements facilités. Ensuite, rien n’empêche Microsoft de faire payer la souscription pour une plate-forme de mise à jour facilitée, incluant du support, ou d’autres services (intégration de matériels, validations et certifications de constructeurs ou éditeurs logiciels, hébergement de services en lignes, hébergement de serveurs, de données, etc…). Bon il faudrait aussi que Microsoft arrive à convaincre les USA de financer des trucs utiles, au lieu de gaspiller des milliards dans une « surveillance numérique » visiblement peu efficace ! Sinon, faire héberger serveurs et données en Suisse, sous juridiction suisse.

  • Microsoft pourrait comme Redhat proposer gratuitement l’OS et faire payer pour les mises à jours de sécurité et de fonctionnalité ;)

    Mais ouvrir en opensource l’OS j’y crois peu: déjà qu’avec du reverse engineering certains sont sur le point de recréer un windows opensource : avec le projet reactos: https://www.reactos.org/

Retour au sommet ↑
  • Abonnements

  • Dernier Dossier

  • Partenaires