Recherche

#tech #startups #inspiration


Blog

Publié le mars 30th, 2016 | par ben

0

Voitures autonomes: Quelques chiffres

Afin de vous épargner le besoin d’aller écouter les joyeux lurons qui témoignent devant le Sénat américain sur les voitures autonomes (vidéo), voici les principaux chiffres qui en ressortent. Ils valent vraiment la peine:

Chris Urmson: Directeur des voitures autonomes chez Google 

  • Il y a eu 38,000 morts sur la route aux USA en 2015, 94% des accidents étant liés à des erreurs humaines (je me demande combien lié à l’alcool et à l’utilisation du mobile en conduisant). Selon l’organisation mondiale de la santé: 1.2 million de morts dans le monde par année. Ca nous remet en place.
  • Google a déjà conduit 2.25 millions de kilomètres en mode autonome depuis 7 ans, avec 17 incidents mineurs à reporter.
  • La flotte actuelle de Google est encore minuscule: 33 prototypes and 23 Lexus modifiées
  • Ca conduit sec en simulateur, plus de 4.5 million de km par jour. 

Mr. Glen DeVos: Vice-Président, Delphi Automotive

  • Il y a environ 262 million de véhicules aux US, leur âge moyen est de 11.5 ans (j’aurai cru moins, ça fait vieux non?)
  • En bon fournisseur de hardware, ils pensent que le gouvernement devrait contraindre les constructeurs à implémenter des systèmes « V2X », soit la combinaison de communication Véhicule à Véhicule (V2V) et Véhicule à Infrastructure (V2I).

Mary Cummings: Duke University

  • Elle remet l’église au milieu du village.  Google X prétend avoir conduit plus de 2 million de km sans accident majeur. Pour mettre en contexte, les taxis New-Yorkais à eux seuls conduisent autant en 1 jour et demi. Ca reste beaucoup mais ce n’est pas aussi énorme que Google voudrait le faire croire.
  • Pour elle, on pourra vraiment arriver au niveau de compréhension nécessaires pour discuter après environ 450 millions de kilomètres parcourus de manière autonome (sans accident). La route est un milieu extrêmement complexe et il faut pouvoir accéder à toute sorte d’événements rares pour construire un système.

Bref, tout le monde était là pour défendre ses propres intérêts et mis bout-à-bout, on a une vision intéressante des défis pour cette industrie. A noter que Lyft était représenté et que leur intervention était spécialement creuse. Mais comme ils avaient reçu une entrée via leur copains de General Motors qui investit depuis un siècle (sans rire) en lobbying, ils n’allaient pas se priver de parler.

Tags:


Parlez aux auteurs

ben


Retour au sommet ↑
  • Abonnements

  • Dernier Dossier

  • Partenaires