3

NipTech Hors-Série 5 – La scène des startups suisses

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/51905508″ iframe= »true » width= »100% »/]
Podcast: Téléchargement

On finit notre tour d’horizon des scènes startups francophones avec la Suisse. Notre invité pour l’occasion est Sébastien Flury, qui  aidait encore il y a peu des startups dans un incubateur (Creapole) avant de s’envoler vers ses propres aventures entrepreneuriales. La Suisse est connue pour être un pays d’innovation (Global Innovation Index 2012) mais comment cela se traduit-il en terme de startups?

On commence comme toujours avec la communauté. En Suisse, on aime bien nommé les événements de manière logique. Du coup, vous retrouvez des soirées qui portent bien leur nom comme les Web Monday, Web Tuesday ou les Web mardi, du côté romand. Un bon site pour retrouver des infos sur ces soirées est Techup.ch

Un des éléments intéressants mis en avant par Sébastien est que les centres de recherches suisses jouent un rôle important dans la création de startups. C’est la cas par exemple d’un institut que l’on a pas cité mais que je connais bien: l’Idiap, relié à l’EPFL, actif dans la voix et l’interaction humain-machine.

Malgré sa réputation d’innovation, la Suisse crée aussi des succès basés sur des modèles américains comme Housetrip (AirBnb) et  DeinDeal (Groupon) qui servent aussi à dynamiser l’ensemble de l’écosystème.

Le coup de coeur de Sébastien est Sublime Video, un player HTML5 pour les vidéos. Avec une mention spéciale pour Newsmix, un spotify pour les nouvelles.

Pour ce qui touche aux financements et aux aides pour les startups, quelques noms s’imposent Venturelabs, très actif dans la formation et qui est le bras startup de la Commission pour la Technologie et l’Innovation. Lever les fonds initiaux n’est pas un problème mais la suite est plus problématique. En terme de VCs, on trouve principalement IndexVentures, ainsi que Creator Venture  et Venture Incubator .

Voilà, pour vous tenir informer sur les startups suisses et les startups en général, le site de Sébastien est un must, en anglais: Startupolic. On y trouve même des quotes qui feraient plaisir à Mike. Sinon Startwerk.ch est très bien aussi mais il faut parler l’allemand ;)

Si vous avez suivi toutes les émissions sur les écosystèmes des startups francophones, félicitations, vous en savez plus que la plupart des entrepreneurs sur ce qu’il faut rechercher dans un endroit pour y fonder sa société… N’hésitez pas à nous faire part de vos opinions ou expériences.

Ecouter sur

Scroll to top