10

Ma première impression 3D… bientôt

Ce n’est pas un secret, je suis un énorme fan de l’impression 3D. C’est une technologie assez mûre pour avoir fait ses preuves mais encore assez nouvelle pour faire rêver. Donc j’avoue volontiers, je suis probablement en plein « pic des attentes irréalistes ».

Gartner_Hype_Cycle.svg

Maintenant voià, j’ai un secret honteux. Je n’ai, comment dire, jamais connu d’imprimante 3D en dehors de sites internets spécialisés. Mais j’ai décidé qu’il était temps que cela change! Donc j’ai exploré quelques pistes possibles pour enfin pouvoir jouer avec une des ces machines.

Parmi les solutions possibles, il y a bien sûr les Hacker Space. Je pense que ce serait un choix raisonnable pour un début, parce que je doute que la première utilisation d’une imprimante soit si évidente.

Après, quand je rêve un peu, il m’arrive de me dire que le meilleur moyen de se mettre à l’ouvrage serait d’y aller franco et d’en acheter une. Le prix des imprimantes tout public est descendu à niveau somme toute tolérable: La replicator 2 (wow, le nom moisi) coûte dans les 2000 dollars et 50 dollars la cartouche.

Il reste encore une solution: Le AirBnb de l’impression 3D (évidemment…). La société Makexyz, qui ne déroge pas à la règle des noms douteux dans le monde du 3D, offre la possibilité de rentabiliser son imprimante ou d’en trouver une si l’on pas encore franchi le pas. Seul petit souci, le service n’est disponible qu’aux Etats-Unis.

Vous voyez d’autres moyens de mettre la main sur une imprimante 3D? Un jour proche en tout cas, je ferai un logo NipTech en 3D! Et un jour un peu moins proche, mais pas si lointain, nous rirons du fait qu’on puisse ne pas avoir d’imprimante 3D à la maison, en se demandant comment on avait vécu sans. Je me réjouis ;)

Scroll to top