5

Objets Connectés et Réalité Augmentée

Cet article est un guest post par Pierre Munck, fidèle auditeur de NipTech depuis le Nicaragua! 

Nous vivons actuellement un moment clé et de changement dans l’histoire de l’humanité… Je voulais commencer cet article avec une belle phrase comme on en entend dans les grands discours, le genre de phrase qui n’a aucun sens puisqu’elle a été utilisée à peu prés à toutes les époques de l’humanité. Alors voilà c’est fait.

J’avais surtout envie de donner mon point de vue sur les nouveautés de notre temps en me concentrant sur 2 « verticaux »: les objets connecté et la réalité augmentée et 2 « horizontaux »: les réseaux sociaux et le quantified self.

Les objets connectés (ou toucher le nouveau monde)

Notre vie est remplie d’objets. On sort du lit le matin, on ouvre sa porte pour sortir, on prend sa voiture pour aller au travail, on mange dans une assiette… Tous ces objets auxquels on ne pense pas sont en train de se connecter. Pour le quantified self, c’est une base génial pour savoir si vous mangez bien (hapilabs.com ), quel type d’effort vous faites (radiateathletics.com). Les objets vous orientent vers une meilleure santé, et vous permettent de réduire (ou augmenter) votre impact environnemental et social.

Pour les réseaux sociaux, il est encore difficile se prononcer sur la réalité d’une communauté fitbit ou d’un hugvie (qui permet des interactions physiques à distance). En tout cas, comme souvent, l’industrie du sexe est en avance sur son temps avec de belles avancées comme les sex toys connectés (voir www.youtube.com/watch?v=NwZToeNjC1Q, une vidéo presque safe for work, ça passe sur Youtube…). Pour le reste, une jolie expression souvent utilisée comme  « il ne lui manque plus que la parole » sera peut-être bientôt dépassée grâce au collier pour votre chien: puppytweet.com.

La difficulté (pour les programmeurs enfermés dans leur cave), c’est  finalement l’objet en lui-même car il faut comprendre de nombreux domaines pour maîtriser un objet: de la physique, du design industriel, de la chimie, de l’architecture, … En dehors des ressource en matière, ce genre de projet demande donc beaucoup de ressources humaines.

La réalité augmentée (ou regarder le nouveau monde)

La réalité augmentée est par définition la non-réalité. C’est un changement radical de concept puisque nous allons devoir apprendre à vivre avec des choses qui n’existe pas. Cette évolution n’est pas naturelle ou logique, elle demandera un temps d’adaptation plus important.

Nous n’avons aucune idée du cycle d’apprentissage d’un enfant naît dans une réalité augmentée (www.youtube.com/watch?v=U2jSzmvm_WA ). Nous savons que les enfants ce créent des mondes imaginaires, mais quel est l’impact pour votre gamin de pouvoir voir le dragon et être le chevalier dont il rêve ? Les enfant vont-ils transformer leurs parents en zombies qu’ils attaqueront?

Pour le quantified self, il n’est plus question de mesurer le physique mais nous pouvons travailler le mental, comme par exemple via ces exercices de math pour débloquer votre téléphone, ou encore le psycho-moteur: avez-vous fait le coup parfait au billard (www.youtube.com/watch?v=p_onAohGmrs) ? En combien de temps attraperez-vous la balle (www.youtube.com/watch?v=1rkOwhIxuhE) ?

On peut aussi rêver d’un monde réel moins saturé. Que deviendrait le monde si la publicité n’était plus que présente dans le virtuel…  Pourrait-on supprimer tout les panneaux publicitaires de nos routes et retransformer l’environnement en naturel et laissé á la réalité augmentée le reste? Les publicités dans la rue seront alors basées, pour le meilleur ou pour le pire, sur ce que les réseaux sociaux connaissent de nous.

Scroll to top