0

Le Manuel d’Epictète – Leçon 51

Combien de temps encore vas-tu attendre pour t’estimer capable du meilleur, et renoncer à transgresser les règles que tu as comprises? Tu as reçu des principes auxquels tu devais souscrire, et tu y as souscrit; attends-tu encore qu’un maître vienne afin de t’en remettre à lui pour tes progrès? Tu n’es plus un enfant, tu es adulte. Si tu te laisses aller à la négligence et à la paresse, si tu vis dans la procrastination et que tu remets toujours à demain le moment de prendre ta vie en main, tu ne réaliseras même pas que tu ne fais aucun progrès, et tu ne seras jamais philosophe, y compris au moment de ta mort.

Décide donc dès maintenant de vivre en adulte et de progresser. Que ce qui te paraisse le meilleur soit pour toi une loi sacrée. En face de quelque chose de pénible ou d’agréable, d’avantageux ou de nuisible à ta réputation, garde à l’esprit que le jour de la lutte est venu, que tu es maintenant dans l’arène et qu’il n’est plus permis de reculer. Un seul jour, une seule action et ta sagesse naissante peut être perdue ou sauvée.

Si Socrates était si admirable c’est qu’en toute circonstance, il écoutait la raison.Quant à toi, même si tu n’est pas encore Socrates, tu dois vivre comme si tu voulais le devenir.

Episode: Téléchargement direct

Scroll to top